logo article ou rubrique
Full Metal Planète pour ceux qui ne savent pas...

Full Metal Planète est un jeu à part dans la galaxie des jeux de plateau. Il fait partie des jeux de stratégie à redécouvrir.

Article mis en ligne le 20 février 2005

par beuz

Pourquoi une page consacrée à Full Métal Planète sur un site quasi exclusivement conçu pour le tarot ?

Et pourquoi parler d’un jeu sorti voilà plus de 20 ans et devenu introuvable ?

Full Metal Planète est sorti en 1980 aux éditions Ludodélire. Jeu de plateau divisé en hexagones, il est classé dans la catégorie des jeux de guerre ("wargames") même si cette catégorie peut sembler impropre (certes, il y a souvent de la confrontation mais pas forcément).

Une version PC/Amiga/Atari est sortie quelques années plus tard chez Infograme.

Tous deux ont disparu des rayonnages depuis très très longtemps et pourtant...

Pourtant, il subsiste quelques dizaines de joueurs qui continuent à faire vivre ce jeu par les moyens du bord et à y jouer sans cesse.

Quel est donc sa spécificité ? Tout d’abord, il n’existe pas de "dés" car le hasard n’y a qu’une place très très limitée (tirage au sort de l’ordre de jeu et des marées au début). De même, un seul paramètre est inconnu ou plus exactement a une lisibilité sur deux tours (les marées). Ensuite, parce qu’il y a un équilibre incroyable entre la richesse du jeu et la simplicité des règles. Enfin, cette idée géniale des marées ! Imaginez un jeu de plateau qui serait changé entre chaque tour sans que les pions ne bougent !

Tout cela fait que ce jeu est accessible à tous, plein de rebondissements, et d’une stratégie bien élaborée. Il ne vous reste plus qu’à le découvrir, à vous convaincre d’essayer "juste une partie". Allez sur http://www.mdabout.com/fmp pour découvrir ce jeu. Parcourez également les sites cités dans sa rubrique "liens" puis jouez avec nous !

Malheureusement pour les fans de ce jeu, les auteurs se sont durablement brouillés non pas à cause du succès de leurs jeux mais à cause des conséquences financières de ce succès... Il semble donc que la perspective d’une réédition soit improbable... Désespérant !