La grande histoire de webtarot. Chapitre 2 : le différé
Article mis en ligne le 20 septembre 2020
dernière modification le 15 août 2020

par beuz

Le différé classique :C’est le 25 juillet 2001 qu’est né officiellement le différé de l’espace classique. Le 20 septembre 2020, cela fera 1000 semaines que nous vous proposons un différé hebdomadaire

A l’époque, 17% des foyers français disposaient d’une connexion en BAS débit vers internet tandis que les autres n’utilisaient encore que leur minitel.

La facturation de la connexion se faisait à la minute avec des offres de forfait 5 10 ou 20 heures par mois. Je me souviens qu’à l’époque, on avait des petits logiciels qui décomptaient le forfait et nous déconnectaient pour ne pas avoir de supplément sur le facture.

Nous avons cherché à démocratiser une forme de jeu assez confidentielle mais très apprécié de certains clubs de tarot : le duplicate. Malheureusement, le paiement des connexions à la minute était très cher et interdisait ce mode de jeu sur webtarot.

Nous avons donc élaboré un mode de jeu qui se rapprochait le plus possible du duplicate tout en limitant la durée de connexion internet.

Le principe était le suivant :
Le joueur se connectait à internet. Il lançait webtarot et téléchargeait 16 donnes en une seule fois dans un format de fichier très compressé (641 octets pour 16 donnes ! Pour vous donner une idée de la taille, le disque dur de votre PC aujourd’hui pourrait contenir 15 milliards d’années de différés.).

Après avoir téléchargé ce petit fichier en moins de 2 minutes, on pouvait débrancher sa connection internet (l’aide de webtarot vous y invitait !) et jouer tranquillement sans regarder sa montre.

On pouvait s’arrêter de jouer et reprendre plus tard sans relancer sa connexion internet, bref on pouvait les faire en 2 jours si ça nous chantait.

Lorsqu’on avait fait ses 16 donnes, un message prévenait le joueur de relancer sa connexion internet pour envoyer ses résultats, toujours dans un format compressé.

Comme les joueurs étaient à l’époque assez peu nombreux, nous avions proposé de faire les différés sur une semaine, ainsi tous les joueurs, veilleurs de nuit et travailleurs du week-end compris, auraient le temps de faire leur différé.

Au bout d’une semaine, on découvrait alors son classement de la semaine précédente.

Toujours dans l’idée d’avoir le plus de joueurs possibles, le différé se terminait un samedi et commençait un dimanche : en un week-end, on pouvait faire 2 différés puis partir bosser sur un bateau de pêche pendant 10 jours sans rien rater !

Il y avait pas mal de soucis au début, d’abord parce que nous devions préparer les donnes chaque semaine, vérifier leur faisabilité à vue d’oeil ou en testant avec des vraies cartes. Il n’était pas rare que le différé commença avec quelques heures de retard parce que nous avions oublié de préparer les donnes de la semaine suivante !

Voilà c’était la petite histoire de la création des différés. Le 1000ème différé hebdomadaire commence dimanche 20 septembre à 06h32.

Beuz pour l’équipe Webtarot